Momento Espírita
Curitiba, 19 de Outubro de 2018
busca   
Par titre  |  Dans le texte   
ícone La balançoire
 

Une balançoire au vent se déplace doucement.

Il n'est pas possible voir le sol non plus le ciel ... Seul un mouvement rythmique vers l'avant... vers l'arrière...

Juliana a 13 ans et est heureuse comme jamais auparavent.

Plus fort, papa ! - Dit-elle, animée.

En ce moment inoubliable, le paysage se supprime à elle. Tout disparaît face à la joie d'être avec quelqu'un que l'on aime.

Son sourire d'enfant rencontre l'air fraîche, parfumé.

Ses oreilles se délectent à la voix calme de son père aimé. Elle se sent en sécurité, comme jamais auparavant.

La balançoire diminue son rythme, et lorsque elle est presque immobile, elle s'apperçoit que son père est proche devant de son visage.

Comme il est beau ...  - elle pense. Une beauté particulière, qui est plus dans le cœur de la fille que dans les yeux du monde.

Ma fille... Tu dois retourner. - Dit l'homme tendrement

Mais je ne veux pas, papa... - Elle répond avec une voix de cristal.

Je sais, mon amour... Mais tu as besoin de retourner.

Elle commence à pleurer... Elle pleure le jeu qui se termine trop tôt. Elle pleure l'envie de rester là.

La fille se réveille pleurant.

C'était un rêve ! - Elle pense. Mais il semblait si réel...

Elle sent un fort serrage sur la poitrine et ne peut pas identifier qu'est-ce que c'est.

C' est de la nostalgie... - Dit une voix faible dans son tête.

Oui, elle manquait son prère, l'amour qui partit quand elle avait seulement trois ans.

Elle avait déjà rêvé de lui plusieurs fois, mais cette fois fut inoubliable. Si spécial que, depuis ce jour là, elle apprit à appeler ces rêves des visites.

Tout balançoire qu'elle voit, sa memoire se rappele, son cœur s'acélère car elle se souvient d'un grand amour qui resta avec elle brèvement sur la Terre, qui vient toujours pour la visiter.

*   *   *

Où sont les amours qui ne sont plus ici avec nous?

Si nous apprenons que l'amour joint au lieu d'éloigner, pourquoi croire en la distance à cause de la mort ?

Oui, la mort ne nous sépare pas. Peut-être un temporaire éloignement physique, mais jamais l'enlèvement des âmes.

Ceux qui nous aiment restent encore à nos côtés, et s'ils sont partis avant, deviennent presque toujours des anonymes et invisibles compagnons de nos jours.

Ce sont eux, plusieurs fois, qui nous apportent les forces dont nous avons besoin pour continuer, l'affection de bons conseils ou les rappels amoureux.

En esprit ils nous accompagnent, prient et vibrent pour nous, de la même manière qu'ils le feraient s'ils étaient encore incarnés.

La mort ne change pas l'amour. La distance n'est pas un obstacle pour la tendresse.

Ils sont encore plus proches que ce que nous le pensons et dans ce grand va et vient dans la planète, bientôt nous serons à nouveau ensemble encore une fois.

Nous serons ensemble là-bas, parce que nous ne savons jamais combien de temps il nous reste encore, ou peut-être même ici, en rappelant que la réincarnation est une des plus grandes lois de l'Univers.

 

Rédaction du Moment Spirite.

Le 30.01.2012.

 

© Copyright - Momento Espírita - 2018 - Droits de reproduction réservés - Disponible depuis le 28 mars 1998 (en portuguais)