Momento Espírita
Curitiba, 26 de Junho de 2022
busca   
Par titre  |  Dans le texte   
ícone Les chaussures des autres – L’empathie

Les pays anglophones utilisent un terme très intéressant pour expliquer l'empathie : Mettre ses pieds dans les chaussures des autres.

C'est un exercice difficile au début, mais une fois appris, il devient un grand allié pour améliorer nos relations avec les autres.

Cette technique implique la capacité de suspendre temporairement l'insistance sur son propre point de vue et de regarder la situation du point de vue de l'autre.

Il s'agit d'imaginer ce que serait la situation si nous étions à leur place, comment nous ferions face à ce fait.

Cela permet de prendre conscience des sentiments de l'autre personne et de les respecter, ce qui est un facteur important pour réduire les conflits et les problèmes dans les relations.

Ce n'est qu'en portant les chaussures de l'autre que nous saurons si elles sont serrées ou non, si elles font mal ici ou là, et ainsi nous pourrons comprendre et adopter des attitudes plus efficaces pour consoler et aider.

Ceux qui ont la capacité d'empathie sont en mesure de développer de la compassion et de tendre la main pour aider..

Pour que quelqu'un soit apte à consoler véritablement quelqu'un, il est indispensable d'avoir la perception ou même la compréhension de ce dont souffre celui qui cherche ou attend la consolation.

Ceux qui ont un comportement empathique comprennent mieux et jugent moins, ou moins sévèrement.

Ceux qui font preuve d'empathie comprennent les raisons de l'autre personne et parviennent à atténuer la haine, la rancœur et le ressentiment, se préparant ainsi mieux au pardon.

L'empathie, ou le manque d'empathie, peut déterminer si un foyer vivra en guerre constante ou en harmonie.

Les parents ont besoin d'empathie pour élever leurs enfants, en se mettant constamment à leur place. En évitant les réprimandes inutiles, les comportements distants et le manque de contact avec les émotions de leurs enfants.

Les enfants doivent faire de même envers leurs parents, en remarquant et en comprenant leurs préoccupations, leurs doutes, leurs insécurités et leur volonté de toujours bien faire et de donner le meilleur à leur progéniture.

La femme doit se mettre à la place de son mari et le mari à la place de sa femme. Tous deux ont besoin de connaître le monde de l'autre, ses angoisses, ses difficultés et ce qui lui procure de la joie.

Mon Dieu... Quelle terrible journée tu as eu aujourd'hui ! Je vais essayer de t'aider en nous préparant un bon repas. De cette façon nous pouvons oublier les problèmes un moment.

Voici un exemple d'un geste d'empathie simple mais précieux.

En voici un autre :

Quel travail tu fais à la maison, mon amour! Je pense que tu as besoin de sortir un peu pour te détendre, n'est-ce pas ? On sort dîner, juste tous les deux ?

La créativité orientée vers le bien nous donnera beaucoup d'idées sur la manière de mener à bien ce processus empathique, indispensable à la survie des foyers.

Si nous voulons l'harmonie et l'amélioration des relations, nous devons passer par l'empathie, sans aucun doute.

*   *   *

Essayons de porter les chaussures de l'autre. Essayons de regarder le monde du point de vue de l'autre. Sortons aujourd'hui de notre égocentrisme destructeur.

L'empathie... toujours.

 Rédaction du Moment Spirite, avec des citations
du chap. 18 du livre
A carta magna da paz, par
 l'Esprit Camilo, psychographie de José Raul Teixeira,
 ed. Fráter.
Le 15.6.2022.

© Copyright - Momento Espírita - 2022 - Droits de reproduction réservés - Disponible depuis le 28 mars 1998 (en portuguais)