Momento Espírita
Curitiba, 24 de Setembro de 2020
busca   
Par titre  |  Dans le texte   
ícone Le rayon de soleil et le mot

Je voudrais être plus comme un rayon de soleil, ce premier faisceau lumineux d'un matin, attendu par quelqu'un qui a pleuré pendant une longue nuit, croyant qu'elle ne finirait jamais.

Je voudrais être plus comme un rayon de soleil, à la tombée du jour, qui frappe les nuages denses, et se reflète sur la ville presque sombre, en disant: « Je suis toujours là... »

Je voudrais être plus comme un rayon de soleil, qui détoure le garçon dans le parc, lui faisant découvrir les formes de sa propre ombre sur l'herbe verte, comme si c'était un autre être, en dehors de lui...

Je voudrais être plus comme le premier rayon de soleil après un orage intense: humble, discret, efficace et utile.

Je voudrais être plus comme le rayon de soleil qui, après avoir duré pendant un certain temps, reste présent sous forme de chaleur même après avoir disparu.

Je voudrais être plus comme le rayon de soleil qui passe entre les immeubles de la métropole, audacieux, à la recherche d'interstices, de reflets, pour finalement atteindre le citoyen ordinaire dans la rue, sans faire la moindre distinction.

Je voudrais être plus de soleil et moins d'ombre.

Plus de rayons et moins de mots.

*   *   *

N'y a-t-il pas en nous une volonté d'en faire plus, d'être plus ?

Ne ressentons-nous pas parfois un manque de plus grand sens dans notre vie?

Nous observons des gens qui s'engagent dans des causes, qui se consacrent aux autres, qui sont des icônes d'une certaine époque, et nous pensons : Je voudrais être un peu plus comme ça.

C'est une force qui hurle en nous et qui demande quelque chose. C'est notre propre nature aimante qui nous dit pourquoi elle est ...

Que nous manque-t-il alors?

Que nous manque-t-il pour être moins de discours et plus d'action?  Moins d'opinions et plus d'embrassades ? Moins de critiques et plus d'aide?

Nous sommes submergés par la théorie. Beaucoup nous ont déjà montré le chemin de l'ascension, comme des alpinistes expérimentés qui sont devant et acceptent de revenir pour nous montrer les techniques et les voies possibles pour grimper en toute sécurité.

Ils nous ont montré ce qu'il fallait faire, ils nous ont montré comment et quand.

Qu'est-ce qui nous manque alors ?

Il nous manque l'impulsion, le saut, l'audace, la volonté bien dirigée.

De petites initiatives, de petits projets, mais avec continuité, persistance et sérieux.

Ce sont des micronoyaux de fraternité, de civilisation, qui changent une nation entière et, par conséquent, le monde.

Ne restons pas figés dans la posture du simple désir. Il est nécessaire d'activer la volonté.

La volonté est une faculté de l'âme, un instrument qui met en mouvement nos pouvoirs intérieurs et les guide vers un idéal élevé.

Grâce à elle, nous changeons notre nature, nous surmontons tous les obstacles, nous dominons la matière, la maladie et la mort.

C'est elle qui nous fait accomplir les grandes choses.

Réalisons, contribuons, aidons.

Commençons quelque chose de nouveau ou engageons-nous dans quelque chose en quoi nous croyons. Le temps n'est plus à l'indifférence. Le monde est à nous. Embrassons-le.

*   *  *

Je voudrais être plus comme le rayon de soleil qui passe entre les immeubles de la métropole, audacieux, à la recherche d'interstices, de reflets, pour finalement atteindre le citoyen ordinaire dans la rue, sans faire la moindre distinction.

Je voudrais être plus de soleil et moins d'ombre.

Plus de rayons et moins de mots.

 

Rédaction du Moment Spirite, d'après le poème
Mais raio e menos palavra, de Andrey Cechelero.
Le 27.8.2020.

© Copyright - Momento Espírita - 2020 - Droits de reproduction réservés - Disponible depuis le 28 mars 1998 (en portuguais)