Momento Espírita
Curitiba, 17 de Agosto de 2017
busca   
Par titre  |  Dans le texte   
ícone Don céleste

Dieu a fait l’homme pour vivre en société et parmi toutes les facultés nécessaires à la vie de relation, il lui en a donné une très spéciale : la parole.

Seul l’homme la possède sur cette planète extraordinaire.

Pourquoi l’utilisons-nous si mal en semant le malheur quand nous pourrions apporter la joie et le bonheur ?

Pourquoi nous en servons-nous si souvent pour calomnier, dire des mensonges, répandre les graines de la méfiance et de la méchanceté ?

La parole est l’expression la plus sublime de la nature. Elle révèle le pouvoir du Créateur et reflète toute la grandeur de son œuvre divine.

Rapide comme l’électricité, brillante comme la lumière, colorée comme le prisme solaire, c’est la messagère de l’idée.

Elle agite ses ailes dorées, murmure à notre oreille doucement, légère et espiègle, elle joue avec notre imagination, nous berce dans des rêves agréables ou dans les tendres souvenirs du passé.

Le sentiment fait d’elle la précieuse clé qui ouvre notre cœur aux belles émotions du plaisir, comme le rayon du soleil ouvre le bouton d’une rose pleine de fraîcheur et de parfum.

Très souvent, c’est la note d’un hymne qui résonne délicatement, qui vibre dans l’air et va se perdre loin dans l’espace, ou vient caresser notre ouïe comme l’écho d’une musique à distance.

Cette fleur simple et fragile du sentiment, cette note palpitante du cœur, peut s’élever au comble de la grandeur humaine et imposer des lois au monde du haut de ce trône qui a pour tremplin le cœur et pour coupole l’intelligence.

Tout homme, orateur, auteur ou poète, tout homme qui utilise la parole non comme moyen de communication de ses idées, mais comme un instrument de travail ; quiconque parle ou écrit, non par besoin dans la vie, mais pour accomplir une haute mission sociale ; quiconque fait de la langue une belle et noble profession, doit connaître à fond la force et les ressources de cet élément.

La parole est un art et une science. En tant que science, elle exprime la pensée avec toute sa fidélité et sa simplicité.

En tant qu’art, elle revêt l’idée de tous les éclats, de toutes les grâces et de toutes les formes nécessaires pour ravir l’Esprit.

Le maître, le magistrat, l’historien, dans l’exercice de la profession honorable de l’intelligence, de la justice, de la religion et de l’humanité doivent faire de la parole une science.

Le poète et l’orateur doivent être des artistes, ils doivent étudier dans le vocabulaire humain ses secrets les plus intimes comme le musicien explore les plus légères vibrations des cordes de son instrument, ou le peintre scrute les effets de la lumière des plus clairs aux plus foncés.

*   *   *

Que faisons-nous de ce talent que le Créateur nous a accordé ? Sommes-nous ceux qui l’utilisent pour exalter la beauté, promouvoir la paix, semer le bien ?

Comment nous servons-nous de cette puissante arme ? Attirons-nous les gens vers la beauté, le bien et le beau ou les séduisons-nous pour ce qui nous plait exclusivement et qui nous avantage ?

Comme tous les talents dont nous sommes dotés, nous devrons rendre des comptes à la Divinité de la façon dont nous nous sommes servis de ce levier gigantesque qui peut émouvoir par la poésie, illustrer par l’enseignement, soulever les communautés, briser les chaînes de l’ignorance.

Pensons à cela et servons-nous de la parole pour ce qui est grand, source d’inspiration, prometteur de merveilles dans ce monde immense de Dieu dans lequel nous nous déplaçons, nous vivons et où nous désirons être heureux.

Rédaction du Moment Spirite, basé sur le texte
A palavra, de José de Alencar et avec une citation de
l’item 766, du
Livre des Esprits, d’Allan Kardec, éd. FEB.
Traduction réalisée dans le respect des « Rectifications orthographiques du français en 1990 » de l’Académie française (
http://www.academie-francaise.fr/sites/academie-francaise.fr/files/rectifications_1990.pdf). NdT
Traduction : Gootjes Irène
Le 30.6.2017.

© Copyright - Momento Espírita - 2017 - Droits de reproduction réservés - Disponible depuis le 28 mars 1998 (en portuguais)