Momento Espírita
Curitiba, 15 de Novembro de 2018
busca   
Par titre  |  Dans le texte   
ícone Les bons sont en majorité

Une campagne nationale de marketing a apporté une belle vérité pleine d’espoir.

Éparpillés dans les villes, plusieurs panneaux d’affichage révèlent des statistiques très intéressantes. En voici quelques-unes :

À chaque personne disant que tout va empirer, il y a cent couples prévoyant d’avoir des enfants.

Pour chaque corrompu, il existe huit mille donneurs de sang.

Tandis que certains détruisent l’environnement, 98% des canettes en aluminium sont déjà recyclées au Brésil.

Pour chaque tank fabriqué dans le monde, cent trente et un mille peluches sont confectionnées.

Sur Internet, le mot amour a plus de résultats que le mot peur.

Pour chaque mur qui s’élève sur terre, on peut lui opposer deux cent mille paillassons portant le mot « bienvenu ».

Tandis qu’un scientifique dessine une nouvelle arme, il y a un million de mères faisant des gâteaux au chocolat.

Les raisons de croire existent. Les bons sont en majorité

*   *   *

Nous avons besoin d’une vision optimiste et positive comme celle-ci dans notre monde.

Ceux qui désirent le voir gagné par la panique et se nourrissent de mauvaises nouvelles - car ils disent que ce sont celles qui vendent - ne doivent plus contrôler nos sentiments.

Nous, en tant que consommateurs d’informations, nous devons montrer que nous voulons aussi voir le bon côté des choses, de la vie, des gens.

Si nous analysons n’importe quel journal télévisé, régional ou national, nous percevrons encore la grande domination d’annonces déplorables, comme si le monde vivait dans le chaos le plus absolu.

Ce n’est pas vrai. Beaucoup de bonnes choses sont faites à l’instant même où se produisent des meurtres, des accidents, des crises politiques, etc.

Oui, le bien se construit sur terre, même si les pessimistes et les terroristes disent que non ou refusent de le voir.

Ce qui arrive c’est que, souvent, les bons sont encore timides et craintifs. Cela les empêche de surpasser les mauvais bruyants et arrogants.

Allan Kardec, dans Le livre des Esprits, interroge à l’item 932 :

Pourquoi dans le monde, les méchants ont-ils généralement une plus grande influence sur les bons ?

Voici la réponse qu’il obtint des Esprits :

C’est dû à la faiblesse des bons. Les méchants sont intrigants et audacieux, les bons sont timides. Quand ces derniers le voudront, ils domineront.

Réfléchissons à cette dernière affirmation : Quand les bons le voudront, ils domineront.

Quel est notre rôle dans ce changement ? Que puis-je faire pour participer à cette prépondérance pacifique et définitive du bien sur la terre ?

Faisons en sorte que nos gestes d’amour parviennent à vaincre le monde et qu’ils montrent à l’ombre que ses jours de domination sont comptés.

Que le soleil d’une Nouvelle Ère brille ! Le temps de l’amour est enfin arrivé.

Faisons partie de cette transformation de joie qui emparera l’orbe. Aimons plus. Participons plus. Sourions plus.

Rédaction du Moment Spirite avec la citation de
l’item 932 du
Livre des Esprits d’Allan Kardec, éd. FEB.
Traduction réalisée dans le respect des « Rectifications orthographiques du français en 1990 » de l’Académie française (
http://www.academie-francaise.fr/sites/academie-francaise.fr/files/rectifications_1990.pdf). NdT
Traduction : Gootjes Irène
Le 8.6.2017.

© Copyright - Momento Espírita - 2018 - Droits de reproduction réservés - Disponible depuis le 28 mars 1998 (en portuguais)