Momento Espírita
Curitiba, 25 de Julho de 2017
busca   
Par titre  |  Dans le texte   
ícone Voir Dieu

À qui est-il donné de voir Dieu ? Qui serait en mesure de soutenir la vision d’une telle grandeur ?

Comme c’est l’Essence divine par excellence, il nous faudra certainement franchir les nombreuses étapes de l’évolution pour être en mesure de le contempler.

Or, l’évangéliste Matthieu a enregistré dans son évangile, Les Béatitudes, un sermon qui selon lui aurait été prononcé par Jésus alors qu’il gravissait la montagne.

Au verset huit du chapitre cinq, il souligne : Bienheureux les cœurs purs, car ils verront Dieu.

Sachant que Dieu est esprit, comme l’a enseigné Jésus à la femme samaritaine au puits de Jacob, cette vision promise ne peut se faire avec les yeux matériels limités que nous avons.

Alors même qu’ils ne sont pas en mesure de distinguer les couleurs du spectre de la lumière au-delà du rouge et du violet.

Comment alors les purs de cœur pourraient-ils voir Dieu ? Et qui sont-ils ?

Mais si le Seigneur est partout, il est juste d’en conclure que nous pouvons le voir quand nous ouvrons les yeux de notre âme pour embrasser notre environnement.

Avoir un cœur pur c’est avoir cette vision qui dévoile les paysages que le commun des mortels n’appréhende pas.

Ainsi, nous pouvons deviner Dieu dans la pluie généreuse que les nuages font jaillir des cieux et que le sol assoiffé absorbe avidement ;

Dans le soleil rayonnant qui chauffe les nids, caresse les pétales des fleurs et réveille avec sa chaleur les semences qui dorment dans la terre obscure ;

Dans les étoiles qui illuminent les nuits de leur éclat ;

Dans ces points lumineux qui envoient constamment des invitations à l’homme pour qu’il aille les explorer.

Elles qui enchantent, qui séduisent. Étoiles écoles, foyers distants, qui sont tant d’autres haltes et demeures du royaume de Dieu.

Il suffit d’avoir des yeux pour voir. Les yeux de l’âme. Et nous verrons le Très-Haut dans les cristaux des eaux limpides des rivières ou dans les gouttes de rosée du matin qui s’éveille lentement et paresseusement.

Dieu est partout. De sorte que nous pouvons le deviner dans les vagues géantes qui se rebellent en haute mer ou dans celles qui sont apprivoisées et qui meurent sur la plage garnies de dentelle d’écume blanche.

Nous pouvons appréhender l’Éternel dans le regard curieux de l’enfant qui suit le rythme souple du chat qui avance un après-midi de forte chaleur ; le vol léger de l’oiseau, la course rapide du chien de garde attentif et précis.

Nous trouvons Dieu dans l’expression fatiguée de la personne âgée. Des yeux qui ont déjà connu des guerres et des traités de paix, des catastrophes et des joies, des beautés et des horreurs.

Nous pouvons saisir Dieu dans les mains du chef d’orchestre qui dirige ses musiciens, qui donne la mesure et guide l’entrée de chaque instrument dans une harmonieuse symphonie.

 Voir Dieu ! Oui, nous le pouvons. Tous autant que nous sommes. Il suffit de le vouloir en actionnant ces yeux de l’âme.

Eux qui contemplent le ciel devenu obscur, annonçant la tempête ; qui remarquent le sourire infantile et les larmes de nostalgie sillonnant les joues de celui qui a déjà cueilli des décennies au jardin de la vie.

Qui découvrent la douleur du cœur qui pleure ; qui perçoivent le besoin d’affection de celui qui se morfond dans la solitude.

Des yeux pour voir. La pureté des sentiments. La blancheur des colombes. L’innocence des enfants.

Voir Dieu. La sagesse suprême, omnisciente et omniprésente.

Dieu, Père, Créateur. La perfection absolue. Dans chaque atome présent dans chaque particule qui se manifeste.

Ouvrons nos yeux. Voyons avec le cœur.

 

Rédaction du Moment Spirite.
Traduction réalisée dans le respect des « Rectifications orthographiques du français en 1990 » de l’Académie française (
http://www.academie-francaise.fr/sites/academie-francaise.fr/files/rectifications_1990.pdf). NdT
Traduction : Gootjes Irène
Le 27.2.2017.

© Copyright - Momento Espírita - 2017 - Droits de reproduction réservés - Disponible depuis le 28 mars 1998 (en portuguais)